Le directeur général de POP Diesel face à la presse pour parler...

Le directeur général de POP Diesel face à la presse pour parler de son projet de promotion de l’énergie 100 % renouvelable autour du jatropha

398
0
SHARE

Le directeur général de POP Diesel face à la presse pour parler de son projet de promotion de l’énergie 100 % renouvelable autour du jatropha

Le directeur général de POP Diesel, Claude David Convisser, était face à la presse pour parler de son projet de promotion de l’énergie 100 % renouvelable autour du jatropha à travers le biocarburant. C’était le samedi 20 mai à la maison de la presse.

D’après Claude David Convisser, son entreprise prévoit un financement de 15 000 milliards de FCFA pour réaliser un projet de culture de jatropha à l’échelle de l’Afrique de l’Ouest et soutenir 6 millions d’agriculteurs durant une période de 20 ans. Il compte exécuter son projet au Mali. Aussi, a-t-il indiqué,  POP Diesel   » a été le premier à obtenir l’approbation de l’Agence américaine de protection de l’environnement pour utiliser de l’huile végétale pure dans un moteur diesel., Cet effort ardu a duré 7 ans et a abouti à la certification en 2013. Cela a obligé l’entreprise à faire trois inventions pour développer un système de carburant à double réservoir qui peut permettre à n’importe quel camion ou moteur diesel de fonctionner en toute sécurité et sainement avec de l’huile végétale pure, trois inventions pour lesquelles nous avons obtenu des brevets de l’Office américain des brevets », a-t-il précisé.

Toutefois, M. Convisser estime que  » le jatropha de l’Anadeb compromet encore davantage les perspectives des petits exploitants agricoles de POP Diesel en raison de la construction par l’Agence, avec le financement du gouvernement néerlandais, de 11 000 biodigesteurs familiaux à travers le Mali pour produire du biogaz destiné à l’usage domestique. » « Si l’Anadeb réussit à initier un grand nombre de ces villageois à la culture du jatropha et que les industries mafieuses du pétrole ou du biodiesel financent des presses à huile villageoises inefficaces, ces villageois trouveront que les résidus de l’extraction de l’huile de jatropha constituent une bonne matière première pour leurs biodigesteurs. Une fois séduits, ces villageois seront réticents à accepter une condition que POP Diesel doit imposer pour investir 100 milliards de dollars dans leur région : vendre toutes leurs graines de jatropha à l’entreprise et ne pas en garder pour leur usage personnel », s’inquiète-t-il. Or,  pour lui, cette condition est nécessaire et juste pour justifier l’investissement de POP Diesel de 3 000 dollars par agriculteur et le partage avec eux des bénéfices de l’usine de transformation de leurs cultures vivrières.

Cependant, dit-il, pour l’execution de son projet, i faut préalable la paix. Pour ce faire, il se propose d’être un intermédiaire pour la négociation avec les chefs terroristes Iyad Ag Ghaly et Amadou Kouffa. Mais, ajoute-t-il, pour qu’il puisse entamer cette négociation avec Iyad, il faut que l’industrie pétrolière depose 2 milliards de dollars sur le compte de son entreprise.

Merci de lire la version de l‘ANADEB en réaction à certaines déclarations de Claude David Convisser via ce lien: https://leveilinfo.net/?p=6441

Leveilinfo.net

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY