Report de la conférence ordinaire du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur :...

Report de la conférence ordinaire du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur : le bureau exécutif donne les raisons

516
0
SHARE

Report de la conférence ordinaire du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur : le bureau exécutif donne les raisons

Le vice-président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME), Mohamed Sidibé, assisté par d’autres membres du bureau, a animé une conférence de presse le vendredi 23 octobre au siège de l’organisation sis à Niamakoro. Pour donner des explications sur les raisons du report de la 7è conférence ordinaire du HCME qui devait se tenir en août dernier.

Le mandat du bureau exécutif du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur dirigé par Habib Sylla est arrivé à terme depuis le mois d’août dernier. Mais, le bureau continue de diriger le HCME parce que la 7è conférence ordinaire qui devait renouveler le bureau a été reporté. Ce report n’est pas motivé par la volonté du bureau de se maintenir illégalement ou illégitimement à la tête de l’organisation. Il est plutôt motivé par un cas de force majeure, la pandémie du COVID-19. C’est en tout cas ce qu’a dit à la presse Mohamed Sidibé, vice vice-président du HCME. « Le HCME tient régulièrement ses assises dans les délais statutaires. Cependant, à cause de la pandémie du coronavirus ou COVID-19, il a dû reporter la réunion de son Conseil d’Administration qui devait se tenir en avril et celle de la conférence ordinaire au mois d’août 2020 » explique Mohamed Sidibé.

Toutefois, le vice-président souligne que tous les participants ainsi que les autorités maliennes ont été informés de ce report dans les délais requis, précisément le 14 juillet 2020. Mieux, ajoute-t-il, sur les 77 pays figurant au répertoire des Conseils de base des maliens de l’extérieur, aucun n’a fait d’objection sur le report de ces rencontres statutaires. Sinon, M. Sidibé soutient que les membres du bureau n’ont aucun intérêt particulier à se maintenir à la tête du HCME. Puisque, dit-il, aucun membre du bureau ne perçoit ni de salaire, ni de privilège ou d’avantages. Au contraire, poursuit-il, ils mettent la main dans la poche pour faire fonctionner l’institution. A l’en croire, le HCME ne reçoit que 30 millions de FCFA de subvention par an pour des dépenses estimées à environ 400 millions de FCFA.

Pour rappel, le Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur est une recommandation de la Conférence nationale de 1991. Ainsi, il a été créé le 11 novembre 1991 avant d’être reconnu d’utilité en 2009.

Yacouba TRAORE

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY