Dialogue inter-Maliens : Le comité de pilotage fait le point à mi-parcours

Dialogue inter-Maliens : Le comité de pilotage fait le point à mi-parcours

83
0
SHARE

Dialogue inter-Maliens : Le comité de pilotage fait le point à mi-parcours

La phase communale du dialogue inter-Maliens a commencé sans problème ce samedi matin dans toutes les communes du Mali. Cette annonce a été faite par le président du comité de pilotage du dialogue inter-Maliens, Ousmane Issoufi Maïga, lors d’une rencontre avec la presse ce samedi 13 avril à la maison de la Presse.

Après les premières rencontres avec les forces vives de la nation dans le cadre du dialogue inter-Mallens, le Comité de pilotage de ce dialogue a rencontré de nouveau la presse au début de la phase communale. Pour non demander l’accompagnement de la presse pour la réussite de ce projet présidentiel. Le Comité de pilotage a profité de cette occasion pour restituer à la presse les premières activités qu’il a réalisées.

Selon Ousmane Issoufi Maïga, le Comité de pilotage du dialogue inter-Maliens a effectué plusieurs rencontres. Il rapporte que le comité a rencontré toutes les institutions du pays. Il a également rapporté qu’ils ont rencontré la classe politique, les organisations féminines, les organisations de jeunes, les organisations socioprofessionnelles, les syndicats, les confessions religieuses, les légitimités traditionnelles, entre autres.

D’après l’ancien Premier ministre, la phase communale du dialogue inter-Maliens commence ce jour samedi 13 avril. « Aujourd’hui commence dans toutes les communes du Mali les concertations sur les thématiques et sur les questions qui préoccupent les populations à leur localité. Nous allons faire le tour des communes de Bamako pour savoir ce qui se passe. D’après les échos qui nous parviennent tout se passe très bien », a-t-il indiqué. Avant de poursuivre : « La seule chose que nous cherchons c’est que les gens disent ce qu’ils pensent dans la loyauté et que cela soit rapporté pour que le comité de pilotage puisse en faire une résolution ou des recommandations pour que l’initiateur puisse accéder à ce document accepté par tous les Maliens ».

Le Mali souffre, déplore-t-il. Mais, pour lui, c’est aux Maliens de chercher des solutions endogènes. Il faut qu’on arrête d’accuser les autres et qu’on s’occuse nous-mêmes, dit-il. D’ailleurs, il a souligné que tous les thèmes qu’ils ont choisis tournent autour de la paix et de la réconciliation.

Auparavant, le président de la Maison de la presse, Bandiougou Danté, avait tenu un discours de bienvenue au comité de pilotage. Il a été suivi par Mamadou D’abord du comité des experts de la Maison de la presse. Tous les deux ont assuré l’engagement de la presse à accompagner le dialogue inter-Maliens.

Y.Traoré

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY