9è ARRONDISSEMENT : Un redoutable réseau de braqueurs de mototaxi mis hors...

9è ARRONDISSEMENT : Un redoutable réseau de braqueurs de mototaxi mis hors d’état de nuire

243
0
SHARE

9è ARRONDISSEMENT : Un redoutable réseau de braqueurs de mototaxi mis hors d’état de nuire

Dans leur mission d’assurer la protection des citoyens et de leurs biens, lutter contre la criminalité et la délinquance, le Commissariat du 9è Arrondissement, sous la houlette du Commissaire divisionnaire Daouda Diarra, a fait une prouesse en arrêtant des braqueurs de mototaxi.

Selon Moussa Diassana, Chef adjoint de la Brigade de recherche du 9è Arrondissement, tout a commencé lorsqu’un conducteur de moto taxi victime de braquage a déposé une déclaration de perte de sa moto au 9è Arrondissement. En effet la moto cambriolée est muni d’un dispositif GPS.

Aussitôt informé du cas, le Commissaire divisionnaire Daouda Diarra et son adjoint Commissaire principal Boubacar Doumbia ont lancé des investigations avec le système GPS. C’est ainsi que la moto volée a était localisée à Djicoroni Para. Arrivé sur le lieu, la police a constaté la présence d’une jeune guinéenne appelée Fatim. En réponse aux questions des policiers, cette dernière a fait savoir que la moto appartient au nommé Cheick Diabaté, son amant. Au même moment, l’amant (le cambrioleur) arrive sur une autre mototaxi de couleur rouge. Ce dernier ayant senti la présence de la police chez lui escalada le mur et disparait dans la nature. Suite à cela les policiers ont conduit les deux motos plus la jeune fille au 9è Arrondissement. Ainsi, le coupable Cheick Diabaté dans sa cachette tenta d’appeler sa copine Fatim par téléphone qui se trouve dans la main de la police. Sous le contrôle de la police du 9è arrondissement, Fatim donna rendez-vous à Cheick Diabaté. Ce dernier, en venant au rendez-vous, se fait accompagner par un autre complice nommé Kabiné Koné. C’est ainsi que le chef BR et ses hommes ont pu arrêter et conduire les deux braqueurs au Commissariat du 9è Arrondissement. Ils ont été inculpés en possession d’un sac et une tenue militaire de l’armée portant un grade d’Adjudant Chef de Gardien de prison, des chaussures militaires et deux fausses armes en plastique (jouets) avec lesquels ils effrayent leur proie. D’après le Chef de la Brigade de recherche, les recherches continuent sur un troisième complice disparu dans la nature.
C’est paradoxal. Comment ces voyous arrivent à braquer les mototaxis  avec un jouet d’enfant (arme en plastique) ?

Aux dires du Major de police Moussa Diassana, l’un se fait passé pour un gendarme et va se cacher dans un endroit isolé pour attendre l’autre se faisant également passé comme passager et négocie une mototaxi de le déposer à l’endroit où son complice, faux gendarme se cache. Quand le conducteur amène son passager, il décent et fait semblant de fouiller ses poches pour payer le transport. Pendant ce temps, le faux gendarme débarque et braque la victime avec la fausse arme et les deux complices dépossèdent le conducteur de sa moto.

Jiadata MAIGA

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY