VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE : Les femmes du Mali appellent à une...

VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE : Les femmes du Mali appellent à une marche silencieuse

76
0
SHARE

VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE : Les femmes du Mali appellent à une marche silencieuse

Les Associations féminines et les femmes leaders du Mali organiseront une marche silencieuse ce vendredi 3 juin 2022. L’annonce a été faite lors d’une rencontre tenue à cet effet le 31 mai 2022 au CNDIFE.

Les femmes du Mali en détresse. Plus de 4 cas d’assassinats de femmes et plusieurs cas de viols dont des fillettes de moins de 5 ans ont été enregistrés du mois d’avril à mai 2022. C’est la raison qui incite les femmes du Mali à sortir dans la rue ce vendredi 3 mai 2022 pour une gigantesque marche silencieuse. Selon Mme Maiga Sina Damba, Vice présidente du Réseau des femmes africaines ministres et parlementaires, l’objectif de la marche est d’attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale par rapport à la gravité des assassinats et les violences sexuelles sur les petites filles au Mali. En suivant ses propos, la marche se tiendra ce vendredi matin, du Monument de la paix jusqu’au Ministère de la justice, dans l’enceinte de la Cité administrative.

« Nous assistons impuissantes à l’aggravation des cas de violences perpétrées contre les femmes, qui vont des coups graves de blessures, aux assassinats en passant par des viols sur des fillettes de moins de 5 ans dans la capitale Bamako et dans les autres régions du pays » se lamente l’ancienne ministre.

Face à ce fléau, les femmes du Mali disent : trop c’est trop ; halte aux violences sur les femmes, les filles et les enfants ; halte aux assassinats des femmes. « Les silences individuels conduisent aux silences collectifs et qui finissent par faire des nombreuses victimes », a indiqué Sina Damba. A cet effet, elles s’affirment déterminées pour se faire entendre pour cette cause et mettre en avant le respect des droits de la femme et des enfants au Mali. Et de défendre que ce sont les femmes qui donnent la vie. Pourquoi les ôter leurs vies ? Les femmes et les filles  ne sont pas violentes et ne veulent de violences à l’égard de personne.

En outre, Mme Dembélé Oulematou Sow, présidente de la Coordination des associations et ONG féminines du Mali (Cafo) dira qu’à travers cette marche, les femmes ambitionnent de pousser les autorités à prendre les dispositions idoines pour freiner ce fléau. Cela d’une part, par l’adoption d’un projet de loi au Conseil national de la transition (Cnt), qui condamne les auteurs de violences. Car pour elle, « tant que ces actes restent impunis, les violences se multiplieront ». Et d’autre part aboutir à une prise en charge holistiques des survivantes.

Dans cette perspective, les femmes leaders du Mali lancent l’appel à toutes les femmes et associations féminines voire les hommes, à travers eux toutes les communautés de prendre part à cette marche silencieuse pour dénoncer les assassinats et viols des femmes et des filles.Bonjour, j’étais passé vous donner un bonjour mais on m’a dit que vous étiez occupés.

Jiadata MAIGA

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY