Plateforme nationale de gestion des boues de vidange : le plan d’action annuel...

Plateforme nationale de gestion des boues de vidange : le plan d’action annuel validé

40
0
SHARE

Plateforme nationale de gestion des boues de vidange : le plan d’action annuel validé

Créée le jeudi 22 avril, la Plateforme nationale de gestion des boues de vidange (PN-GBV) a élaboré et validé son plan d’action annuel le lendemain vendredi 23 avril au Mémorial Modibo Kéita. Ledit plan prévoit beaucoup d’actions pertinentes pour une gestion efficace des boues de vidange au grand bonheur de la population.

Pour faire face aux défis de la gestion des boues de vidange, la Plateforme nationale de gestion des boues de vidange (PN-GBV) a vu le jour. Elle regroupe l’ensemble des acteurs étatiques, du privé, des ONG et de la société civile. A peine créée, la PN-GBV a élaboré et validé son plan d’action annuel. Ce plan s’articule autour de cinq (5) grands axes qui sont : renforcement de capacités, recherche action, plaidoyer, communication et partenariat.

En termes d’activité, la plateforme se montre ambitieuse face à des immenses défis. Ainsi, en espace d’une année, la PN-GBV entend former ses acteurs sur les techniques de gestion des boues de vidange ainsi que les techniques de plaidoyer lobbying. Aussi, la plateforme compte faire des études sur l’état des lieux des sites de réalisation des stations de traitement des boues de vidange afin de se munir d’évidences pour mener à bien des plaidoyers. La plateforme prévoit, de plus, une série de rencontres. D’abord avec le ministre de l’Urbanisme, et des Domaines sur les questions de sites. Ensuite avec les PTF (partenaires techniques et financiers) pour le financement du sous-secteur de la gestion des boues de vidange. Enfin avec les parlementaires pour l’amélioration de la part du budget alloué au sous-secteur de l’assainissement. Egalement, la plateforme entend faire un document de contribution pour une meilleure prise en compte de la gestion des boues de vidange dans les programmes en cours de la politique nationale de l’assainissement.

Par ailleurs, la validation rapide de ce plan d’action dénote la volonté des acteurs concernés par les boues de vidange à relever les défis immenses qui assaillent le sous-secteur assainissement. Si cette dynamique continue, c’est sûr que la problématique trouvera une solution dans quelques années.

A noter que le lead de la plateforme est assuré par le secteur privé représenté par les vidangeurs. Quant à la société civile, représentée par la CN-CIEPA, elle s’occupe du secrétariat technique de la plateforme.

Leveilinfo.net

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY