tour des législatives au Mali : les irrégularités du 1er tour corrigées

tour des législatives au Mali : les irrégularités du 1er tour corrigées

PARTAGER

2è tour des législatives au Mali : les irrégularités du 1er tour corrigées

Le 1er tour des élections législatives s’est déroulé au Mali le 29 mars dernier. Mais, avec beaucoup d’irrégularités surtout à Bamako. Elles avaient entre autres pour nom : ouverture très tardive de certains bureaux de vote, non respect des mesures sanitaires, absence de masques, manque de kits de lavage des mains dans certains centres. Ces irrégularités ont été corrigées par les autorités lors du 2è tour qui s’est déroulé le dimanche 19 avril. C’est en tout cas ce que nous avons constaté lors de nos passages dans les centres de vote de Banconi Dianguinebougou, de Korofina nord, de Fadjiguila et de Doumazana.

De façon générale, ce 2è tour des législatives a été mieux que le 1er tour sur le plan de l’organisation matérielle. En effet, contrairement au 1er tour, selon Fousseyni Sissoko, observateur à Bagadadji 2020, la plupart des bureaux de vote ont ouvert à 8h00. En plus, tous les centres de la Commune I étaient équipés des kits de lavage des mains. Également, des masques étaient distribués aux électeurs à l’entrée de tous les centres. Les forces de sécurité ont aussi joué leur rôle en demandant aux électeurs de porter les masques, de respecter la distanciation ou encore de libérer le centre s’ils ont déjà voté.

Toutefois, quelques irrégularités sont à signaler. Il s’agit notamment de la non affichage des listes des électeurs devant les bureaux de vote ; de l’arrivée en retard de l’ancre indélébile au centre de Korofina nord. Aussi, à ce même centre, l’annonce faite par la Mairie de la Commune I de payer les présidents des BV le lundi a failli créer un incident. Ces derniers avaient refusé de rentrer dans les BV suite à cette annonce. Mais, l’intervention du président du Centre a réglé la situation. Ce n’est pas la première fois que la Mairie de la Commune I a des problèmes avec les présidents des BV ou les assesseurs. Lors de la présidentielle, les assesseurs se plaignaient du détournement d’une partie de leur perdiem.

En outre, si l’organisation matérielle était à hauteur de souhait, la participation à ce 2è tour des législatives ne l’était pas autant en Commune I. Du matin jusqu’au soir, l’affluence était morose et semblait être en deçà du 1er tour. Partout, ce sont les délégués et les mobilisateurs des partis qui bondaient les centres.

Leveilinfo.net

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE