Plateforme 50 Millions de Femmes Africaines ont la Parole : promouvoir l’autonomisation...

Plateforme 50 Millions de Femmes Africaines ont la Parole : promouvoir l’autonomisation des femmes

PARTAGER

Plateforme 50 Millions de Femmes Africaines ont la Parole : promouvoir l’autonomisation des femmes

Le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr. Diakité Aissata Kassa Traoré, a présidé la cérémonie de lancement médiatique national de la plateforme 50 Millions de Femmes Africaines ont la Parole (50MFAP). La cérémonie a enregistré la présence du représentant du Maire de la commune III, Issa Niambélé, du représentant résident de la CEDEAO, Hamidou Boly, de la représentante de l’ONU-FEMMES, Mme Secheme Jéromine Mogba.

50 Millions de femmes africaines ont la parole ( 50MFAP) est une plateforme numérique disponible sur internet et sur les appareils portables sous forme d’une application. La plateforme est une initiative pratique visant à donner à des millions de femmes Africaines les moyens de créer, de développer et de renforcer leurs entreprises en mettant à leur disposition un guichet unique pour leurs besoins spécifiques en information.

Le projet 50MFAP contribue à l’autonomisation économique et sociale des femmes dans 38 pays du continent en fournissant une plateforme de réseautage permettant d’accéder aux informations sur les services financiers et non financiers. Elle contient des informations détaillées sur la création, la gestion et l’expansion d’une entreprise, conçues à l’intention des femmes entrepreneures. Elle est constituée de deux grandes sections : la section « Ressources » contenant les informations dont les femmes entrepreneures ont besoin, et la section « Réseau » permettant aux femmes entrepreneures de se mettre en réseau, d’apprendre et de faire des affaires ensemble.

Mieux, selon Mme le ministre, la plateforme 50MFAP, facilite un échange dynamique passionnant d’idées entre les femmes entrepreneures utilisant les fonctionnalités intégrées des médias sociaux pour les mettre en réseau en favorisant l’apprentissage entre pairs, le mentorat et le partage d’informations et de connaissances au sein des communautés en facilitant l’accès aux opportunités de marché entre les zones urbaines et rurales et au-delà, des frontières.

Assetou Coulibaly

Stagiaire

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE