Flambée du prix du ciment : Diamond Ciment décline toute  responsabilité

Flambée du prix du ciment : Diamond Ciment décline toute  responsabilité

PARTAGER
Une vue du présidium

Flambée du prix du ciment : Diamond Ciment décline toute  responsabilité

Les responsables de la société de cimenterie du Mali, Diamond Ciment Mali, étaient face à la presse le lundi 13 mai. Ils ont décliné toute responsabilité de leur société dans la flambée du prix du ciment au Mali.

Aujourd’hui, il est difficile de donner un prix stable du ciment sur le marché malien. Il commence à partir de 120.000 FCFA/tonne. Alors que le prix de la tonne de ce produit n’était que de 90.000 FCFA à 100.000 FCFA la tonne sur le marché. Du coup, nombreux sont les consommateurs qui pensent que le prix de la vente a augmenté à l’usine.

Toutefois, ce n’est pas ce que dit Diamond Ciment Mali (DCM). La société a décliné toute responsabilité dans cette augmentation du prix. Selon le directeur général, M. Kasturi, les prix de DCM n’ont pas changé depuis qu’ils ont été fixés en 2012. Depuis cette date, les prix de la tonne sont 74.500 FCFA à ASTRO et 87.500 FCFA à Dio.

Par ailleurs, Ibrahima Dibo, Administrateur à DCM, a expliqué cette flambée par la réduction de l’importation du ciment depuis le Sénégal. Or, la capacité de production actuelle de DCM (1.200.000 tonnes par an) ne peut pas couvrir l’ensemble des besoins du Mali estimés à 3 millions de tonnes. Du coup, la demande excède l’offre. Et l’augmentation des prix est normale du point de vu économique.

Par conséquent, les responsables de DCM ont fait trois propositions pour combler le déficit de ciment à court et moyen terme. Dans l’immédiat, ils demandent une autorisation à l’Etat d’importer du ciment à un prix ne dépassant pas 87.500 FCFA la tonne à partir du marché international. Ensuite, ils affirment que DCM est prêt à réaliser une nouvelle cimenterie d’une capacité de 2 millions de tonnes à Bèma (cercle de Dièma).

Y. Traoré

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE