FENAPHAB : Cheick Fanta Madi Kéita signe son retour

FENAPHAB : Cheick Fanta Madi Kéita signe son retour

101
0
SHARE

FENAPHAB : Cheick Fanta Madi Kéita signe son retour

Les membres de la Fédération nationale des producteurs d’huile, d’aliment bétail du Mali (Fénaphab) ont élu Cheick Fanta Madi Kéita président de leur organisation à l’issue du 6è congrès de la faitière tenu les 27 et 28 avril à un hôtel de la place. M. Kéita signe ainsi son retour et succède à Moctar Goïta.

En congrès le week-end dernier, les industriels producteurs d’huile et d’aliment bétail ont renouvelé le bureau exécutif de leur association faitière, la Fénaphab. Les 83 délégués représentant les 115 huileries qui composent la Fénaphab ont voté pour départir les 3 candidat en lice. A la suite du vote, le candidat Cheick Fanta Madi Kéita est élu avec 48 voix contre 33 pour le deuxième et 2 voix pour le troisième candidat. Le président sortant Moctar Goïta a passé le flambeau au nouveau président Cheick Fanta Madi Kéita qui dirige un bureau d’une trentaine de membres pour un mandat de trois ans.

Elu pour la troisième fois avec d’autres mandats en intervalle, Cheick Fanta Madi Kéita indique qu’il s’attaquera en premier à la gestion « injuste » des 10% de graines de coton allouées aux éleveurs par le président de la Transition en 2022. Pour lui, le gouvernement n’a pas à gérer les graines de coton qui est la matière première des huileries. Il aussi décrier les effets néfastes des coupures d’électricité sur leurs activités. A l’en croire, les activités des industriels sont fortement perturbées à cause de la crise énergétique. Ainsi, il a demandé de gouvernement de trouver une solution à ce problème. Le président Kéita a aussi demandé au gouvernement d’appuyer les cultivateurs auxquels leur secteur dépend. L’autre une initiative phare du nouveau président de la Fénaphab est la diversification. Selon ses explications, les 350 000 tonnes de graines produites par la CMDT chaque ne suffisent pas à combler les besoins des huileries du pays qui ont besoin de plus 3 millions de tonnes pour fonctionner durant les 12 mois de l’année. « Les usines du Mali transforment les graines du Benin et de la Guinée en plus du Mali. Même avec cela, les usines ne fonctionnent que durant 3 à 6 mois de l’année. C’est pourquoi nous voulons aller vers la diversification notamment avec l’arachide, le soja, le sésame pour la production d’huile et l’herbe éléphant pour l’aliment bétail », a-t-il ajouté.

A noter que Cheick Fanta Madi Kéita est promoteur industriel, d’école et est cultivateur. Il a été le premier président de la Fénaphab de 2009 à 2012. Il est revenu en 2019-2022. Il revient encore en 2024 pour un nouveau mandat de trois ans.

Yacouba Traoré

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY