San : Plusieurs Recommandations sanctionnent les travaux du dialogue inter-maliens

San : Plusieurs Recommandations sanctionnent les travaux du dialogue inter-maliens

87
0
SHARE

San : Plusieurs Recommandations sanctionnent les travaux du dialogue inter-maliens

Les travaux du dialogue inter-maliens ont pris fin le lundi, 22 avril 2024, dans la région de San. La cérémonie de clôture, tout comme la cérémonie d’ouverture, ont été présidées par le gouverneur de la région, le Colonel Major Ousmane Sangaré, en présence du maire de la commune urbaine de San, Mme Félicité Diarra et de l’ensemble des participants venus des communes des anciens cercles de San et Tominian.

À l’issue d’un examen minutieux des 05 thématiques à savoir: paix, réconciliation nationale et cohésion sociale ; questions politiques et institutionnelles ; économie et développement durable ; aspects sécuritaires et défense du territoire ; et géopolitique et environnement international, les participants, au terme des 03 jours de travaux, recommandent : le retour des réfugiés et des personnes déplacées internes dans les meilleurs délais et dans des conditions souhaitées, la création des camps de déplacés et leur suivi au quotidien, le renforcement du dialogue inter et intra communautaire, l’accélération de l’opérationnalisation des nouveaux cercles , la construction d’un hôpital régional à San.

Les recommandations portent aussi sur la vulgarisation du nouveau code domanial et foncier, la construction et l’équipement d’un centre multifonctionnel pour les personnes vivant avec un handicap dans les cercles de la région, le maintien de la transition jusqu’à l’apaisement de la situation sécuritaire, la mise en place d’un mécanisme de suivi du dialogue inter-maliens, la révision exceptionnelle des listes électorales pour la prise en charge des personnes déplacées et des nouveaux majeurs , l’interdiction de la création des associations et groupements à caractère ethnique, communautaire et régional et le renforcement de la surveillance des associations et organisations non gouvernementales ( ONGs).

À ces recommandations, s’ajoutent le renforcement du plateau sanitaire, l’interdiction de l’approche ultra littérale de l’économie nationale, la promotion d’un développement autocentré basé sur le financement intérieur au détriment de celui de l’extérieur, le renforcement des capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité, la dissolution des milices et groupes d’autodéfense.

La région de San désire aussi la traduction des conclusions du dialogue inter-maliens dans toutes les langues nationales et la restitution de son contenu à la base, la mise en place des mécanismes pour réduire le nombre de partis politiques avec l’obligation de former leurs militants et le renforcement de l’ancrage de l’Alliance des États du Sahel (l’AES).


Noumballa Camara AMAP San

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY