FINANCEMENT DU WASH DANS LES ETABLISSEMENTS DE SOINS : Continuer à renforcer...

FINANCEMENT DU WASH DANS LES ETABLISSEMENTS DE SOINS : Continuer à renforcer la stratégie de mobilisation des ressources

208
0
SHARE

FINANCEMENT DU WASH DANS LES ETABLISSEMENTS DE SOINS : Continuer à renforcer la stratégie de mobilisation des ressources

La CN/CIEPA/WASH en partenariat avec WaterAid Mali avec un financement de la fondation CONRAD N HILTON et l’accompagnement de l’ensemble des acteurs dont les services techniques de l’état a organisé ce jeudi 21 mars 2024, un atelier pour appuyer la mise en œuvre du plan d’action de la stratégie de plaidoyer pour le financement du WASH dans les établissements de soins. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre était présidée par M AG HAMAD de la direction générale de la santé, avec à ces cotés le représentant de WaterAid Mali et le Directeur exécutif de la CN/CIEPA.

Dans son intervention M Moussa AG Hamada sous-directeur hygiène, à la direction générale de la santé et de l’hygiène publique a salué la poursuite des efforts pour améliorer le financement du WASH dans les établissements de soins, en effet selon M HAMADA, actuellement au sein de son département il y a une initiative en cours pour évaluer le financement du WASH dans les établissements de soins. L’atelier qui est une étape cruciale du processus tombe à point nommé, il va permettre de comprendre les gaps de financement et surtout cherché à les combler, pour M HAMADA, il s’agit de faire l’état des lieux du financement du secteur, pour l’améliorer. Il a terminé son propos en rassurant les acteurs de tout l’engagement de l’état pour une amélioration constante des ressources pour des établissements de soins avec des commodités WASH pour des soins de qualité.

Pour sa part le Directeur exécutif de la CN/CIEPA M Boureima TABALABA a salué l’engagement de l’ensemble des acteurs qui très vite ont adhéré à ce processus qui est très important pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement adéquat pour les populations, en effet l’hygiène dans les structures de soins est une question essentielle. Il a salué le petit dispositif technique qui est au cœur de toutes les initiatives et aussi les consultants dont le travail de base a permis d’engager toutes ces réflexions. M TABALABA a s’est réjoui du succès de la thématique qui est de nos jours une vraie préoccupation pour les acteurs du WASH dans notre pays, réussir ce processus, c’est faire un bond en avant pour ce qui est de l’accès des établissements de soins au WASH.

Au nom de WaterAid M Mamadou KEITA a salué l’organisation de cet atelier qui était vraiment attendu, tant la problématique du financement du WASH dans les centres de santé se pose avec acuité. Pour lui le plan d’action donne les grandes lignes, un véritable outil de plaidoyer qui va poser les jalons d’un solide financement de ce secteur. Il a donc invité les participants a participé très activement, avec des contributions et autres observations, pour une validation du plan d’action, étant entendu que l’objectif final est l’élaboration de la feuille de route. L’effectivité du WASH dans les centres de santé va beaucoup aider les acteurs à améliorer la qualité des soins et soulager les malades.

Il est important de rappeler que dans le cadre de sa contribution aux efforts de développement national dans le domaine WASH, WaterAid sur financement de CNHF a initié ce projet de renforcement de capacités de la Taskforce WASH/PCI nationale (groupe Technique de travail pour l’amélioration des services WASH/PCI dans les établissements de santé au Mali). A travers ce projet, il s’agit de mieux coordonner et d’harmoniser les interventions de la Taskforce et accélérer par la même occasion la mise en œuvre du plan d’action et de la future feuille de route nationale pour le WASH dans les établissements de santé.

Pour l’occasion, WaterAid Mali et la CN-CIEPA/WASH et les autres partenaires maliens du secteur WASH et santé se proposent de s’appuyer sur les résultats, réalisations et apprentissages enregistrés depuis 2015 à travers une phase de transition complétant le projet BESEYA BLON.
Cette phase de transition renforcera les politiques, les capacités et la coordination du secteur au niveau national. Elle cible la Direction générale de la santé et de l’hygiène publique, la Taskforce nationale comme point d’ancrage institutionnel, le plan d’action et la feuille de route nationale comme documents de travail pour la mise en œuvre de la résolution de l’OMS de 2019.

En tout cas avec plus de 60% de nos structures de santé qui n’ont aucun accès au service WASH, ce processus de mobilisation de financement est attendu avec véhémence par les acteurs, car son aboutissement va conséquemment améliorer l’accès des structures de santé au WASH.

Youba KONATE

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY