Communiqué EPUViMAM du 24 novembre 2023

Communiqué EPUViMAM du 24 novembre 2023

135
0
SHARE

Communiqué EPUViMAM du 24 novembre 2023

Ensemble Pour Une Vie Meilleure au Mali (EPUViMAM) a suivi de près l’avancement progressif des FAMAs sur toute l’étendue du territoire jusqu’à son arrivée à Kidal le 14 novembre 2023. Kidal, ville mythique et mystifiée pendant ces 10 dernières années et qui finalement a repris sa place sur la carte du Mali. Aujourd’hui, nous pouvons Tous Vivre Ensemble pour une Vie Meilleure au Mali.

Ce 14 novembre 2023 est une nouvelle page qui s’ouvre dans l’histoire du Mali. Une nouvelle page ouverte par les 5 Colonels dénommés les 5 Piliers du Maaya-li du Mali, à qui nous montrons toute la fierté du pays pour cet exploit phénoménal. Cet exploit à Kidal, sans précédent, a engendré en termes de liesse populaire de l’ensemble des Maliens de l’intérieur et de l’extérieur du pays, de rayonnement dans les pays du Sahel, en Afrique et de par le monde.

Dans cette dynamique, nous sommes convaincus que le gouvernement procèdera, aussitôt à la sécurisation des villes du Centre, villes ayant vécues l’horreur et autant de massacres sinon plus, pour qu’enfin une paix durable puisse être instaurée et qu’enfin il puisse mettre en œuvre une politique publique sur les plans institutionnel, économique, administratif et culturel.

Ensemble Pour Une Vie Meilleure au Mali (EPUViMAM) adresse ses sincères félicitations aux 5 Piliers du Maaya-li du Mali, que Dieu les assiste. C’est leur devoir et ils ont assumé. A cette occasion, nous ne manquons pas d’adresser, une fois de plus, notre reconnaissance et admiration aux FAMAs, ainsi qu’à tous les Responsables et Agents de l’Administration Territoriale, pour leurs sacrifices et leurs efforts pour sécuriser, accompagner et réunir toutes les conditions favorables pour une stabilité et une paix durable au Mali.

Ensemble Pour Une Vie Meilleure au Mali, espère enfin que son Projet de la Caravane du Pardon Yaafa Taama (de Bamako en passant par Mopti, jusqu’à Kidal), initié en août 2021 puisse enfin, et plus que jamais, sillonner le Mali, afin d’apaiser les cœurs et aider les Maliens à accepter ces tragédies, abandonner leur rancune, leur haine et esprit de la vengeance et à se réapproprier nos traditions et coutumes, pour faciliter l’acceptation et la tolérance, après tant d’années de tragédies et de conflits intercommunautaires. Une Caravane du Pardon Yaafa Taama, nécessaire pour l’accueil d’une Nouvelle Ère de Paix qui s’annonce au Mali.

Pouvoir rêver d’un Mali Unifié et en paix, le voir se réaliser et pouvoir y vivre grâce à nos FAMAs, grâce à cinq hommes qui ont pris ensemble les taureaux par les cornes, pour sortir le Mali de l’asphyxie et d’une mort certaine à laquelle elle courait. Voilà, pourquoi ces cinq hommes, ces cinq colonels sont les « 5 Piliers du Maaya-li du Mali ».  Pour cette raison, nous avons adressé une lettre aux cinq colonels le 21 août 2022 pour les informer du titre que nous leur portons (Réf : EPUViMAM/CARAVANE/2022/227 AG, N. 228-IW, N.229-MD, N. 230-SC, N. 231-MK).

Nous renouvelons nos plus hautes expressions de reconnaissance et de respect aux cinq Piliers du Maaya-li du Mali ainsi qu’aux FAMAs pour leur participation héroïque dans la réalisation et l’accompagnement de cet exploit historique, qui restera la source des lumières et le berceau des hommes libres et des héros pour une vie meilleure au Mali qui aboutira, in shaa Allah, sur un Mali uni, stable et pacifié, pour qu’enfin nous nous donnons la main pour renforcer les relations entre maliens et où tous les maliens pourront vivre en paix et en sécurité pour enfin, avoir ensemble, une vie meilleure au Mali.

Le Mali un jour, le Mali toujours !

Aïssata K. Boundy
Présidente

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY