Badialan I : L’ESIAU et la jeunesse réalisent un espace vert

Badialan I : L’ESIAU et la jeunesse réalisent un espace vert

259
0
SHARE

Badialan I : L’ESIAU et la jeunesse réalisent un espace vert

L’inauguration d’un nouvel espace vert au quartier Badialan I a mobilisé les autorités coutumières, administratives et politique du quartier et de la Commune III ce samedi 11 février. Ce nouvel espace d’attraction porte la marque de l’Ecole supérieure d’Ingénierie, d’Architecture et d’Urbanisme (ESIAU).

Dans une ville très encombrée marquée par plusieurs dépôts et occupations anarchiques, les habitants du quartier Badialan I, en Commune III du district de Bamako, viennent d’inaugurer un espace vert qui va sans doute améliorer leur cadre de vie. Dénommé espace vert Mamadou Diallo, ce mini-parc a une superficie de 1 310 m2. Il est composé de 30 banquettes de deux places, deux tables avec quatre tabourets, un jet d’eau, du gazon, un espace avec du gravier concassées pouvant accueillir tout type d’événementiel. L’espace vert Mamadou Diallo est situé à une centaine de mètres du Stade Mamadou Konaté à la frontière de Badialan I avec N’Tomikorobougou. Il est limité au nord par la voie ferrée, au sud par l’avenue Kassé Kéita, à l’ouest par la station Total et à l’est par le rond-point (terre-plein centrale).

Cette infrastructure a coûté 21 390 890 FCFA, une somme que la jeunesse du quartier a pu mobiliser grâce à son dynamisme. En effet, à la suite d’un appel à candidature des Projets innovants des sociétés civiles et coalition d’acteurs (PISCCA) de l’Ambassade de France au Mali, les jeunes de Badialan I ont obtenu 14 882 120 FCFA grâce à leur projet « Poussée en ville ». De même, ils ont obtenu 5 000 000 FCFA à l’émission Instant Thé avec le même projet. Enfin, ils ont pu récolter 1 398 750 FCFA dans le quartier.

Avec ce nouvel espace d’agrément et de détente, Badialan I devient une référence en Commune III en particulier et à Bamako en général. Cependant, il est à noter que ce joyau architectural a vu le jour grâce au concours particulier des étudiants de l’Ecole supérieure d’Ingénierie, d’Architecture et d’Urbanisme (ESIAU) qui ont assuré la réalisation physique de l’infrastructure. Selon le Directeur général de l’ESIAU, Abdoulaye Déyoko, ce projet a démarré depuis 2010 par une étude diagnostique du quartier par les étudiants de l’ESIAU et présentée au conseil de quartier. A ses dires, il s’agissait pour les étudiants en architecture de concevoir un (ou des) espace public qui soit en lien directe avec les besoins et les attentes de la population en puisant sur les références historiques du milieu d’intervention, le quotidien et le mode de vie des habitants. Aujourd’hui, les étudiants de l’ESIAU peuvent être fiers de l’œuvre collective qu’ils ont réalisée au grand bonheur de la population de Badialan I, de la Commune III et de toute Bamako en général.

Yacouba Traoré

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY