Le parti Benbaw propose la prolongation de la transition pour une durée de...

Le parti Benbaw propose la prolongation de la transition pour une durée de 3 à 5 ans 

132
0
SHARE

Le parti Benbaw propose la prolongation de la transition pour une durée de 3 à 5 ans 

Le parti Benbaw propose la prolongation de la transition pour une durée de 3 à 5 ans afin de poursuivre le travail de redressement de l’État, de la moralisation de la vie publique, de la lutte contre l’impunité, indique un communiqué de cette formation politique dont copie a été envoyée à Leveilinfo.net. Lisez plutôt l’intégralité du communiqué.

Le Cabinet de gouvernement des Benbaw propose :

La prolongation de la transition de 3 à 5 ans afin de poursuivre le travail :

–        de redressement de l’État, de la moralisation de la vie publique, de la lutte contre l’impunité,
–       de la restauration de l’intégrité du territoire,
–       et de l’émancipation du Mali du néocolonialisme et des réseaux occultes de la « Françafrique ».

L’élection d’un gouvernement légitime et collégial de 7 membres élus chacun par voie parlementaire.

Pour ça, il faudra mettre en place un parlement, lui aussi légitime, et bicaméral dans les meilleurs délais :
–       Une Assemblée nationale (des vrais députés) élue au suffrage universel direct, par consensus local ou par les grands électeurs locaux suivant la situation sécuritaire par circonscriptions électorales ;
–       Et un sénat coutumier (des Chefs États coutumiers (Jamanatigiw) qui représenteront les valeurs et les intérêts de leurs nations et de leurs autorités régionales respectives).

Une refondation collective, participative et inclusive de l’État :

–       par un vrai parlement transitoire faisant office de Constituante (Kurukanfuga),
–       et adoptant un projet d’une nouvelle Constitution de rupture,
–       inspirée de nos coutumes et de nos Institutions natives,
–       et devant s’orienter, selon nous, vers une monarchie constitutionnelle (à fonction honorifique de Chef d’État coutumier à exercice tournant), vers le fédéralisme, le parlementarisme et la collégialité du gouvernement.

Nous pensons que l’élection du collège gouvernemental par voie parlementaire est indispensable pour la légitimité du gouvernement d’une transition de refondation, et donc pour la levée des sanctions internationales, pour la poursuite, l’inclusivité et la réussite de la transition ainsi que celles du projet de refondation de l’État.

Le parti Benbaw

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY