AMADER : 7,54 milliards de recettes et plus de 6,93 milliards de...

AMADER : 7,54 milliards de recettes et plus de 6,93 milliards de dépenses réalisées au 1er semestre 2021

72
0
SHARE

AMADER : 7,54 milliards de recettes et plus de 6,93 milliards de dépenses réalisées au 1er semestre 2021

Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, a présidé la cérémonie de clôture de la 37è session du Conseil d’administration de l’agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMADER) le jeudi 26 juillet au siège de l’Agence. Cette session concerne l’exercice du 1er semestre 2021.

« L’analyse des recettes du 1er semestre 2021 montre que sur une prévision annuelle de 39,44 milliards de FCFA, il a été mobilisé au 30 juin 2021, un montant de 7,54 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 19,12%. S’agissant des dépenses, sur une prévision annuelle de 39,44 milliards de FCFA, il a été dépensé au 30 juin 2021 un montant de 6 933 727 601 FCFA, soit un taux de réalisation de 17,58% », a indiqué le PDG de l’AMADER, Amadou Sidibé.

Il ajoute que le 1er semestre 2021 est caractérisée par un faible niveau d’exécution du budget. Mais pour lui, cela est dû à plusieurs facteurs dont la suspension par la Banque mondiale des décaissements sur le SHER. En effet, il témoigne qu’au 30 juin 2021, l’AMADER avait un potentiel de décaissement de 4,157 milliards de FCFA qui n’a pu être décaissé à cause de cette suspension. A cela, dit-il, s’ajoute l’absence de décaissement sur le PERSHY 32 due à la non-conformité des factures présentées par l’Entreprise, les lenteurs des circuits d’approbation des partenaires extérieurs en général et aussi, le retard qu’accusent les marchés dans le circuit national de conclusion et d’approbation.
En revanche, l’AMADER à pris de nombreuses initiatives pour insuffler une nouvelle dynamique à ses activités. Ainsi, le PDG rapporte que des dispositions sont en cours depuis l’année 2020 en vue de la relecture du Manuel des procédures administrative, financière et comptable de l’Agence afin de corriger les imperfections et l’adapter au contexte actuel conformément au standard mis en place par le Contrôle Général des Services Publics (CGSP).

Pour sa part, le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, a témoigné l’engagement du gouvernement à accompagner l’AMADER. « Le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour que les recommandations issue de cette session soient entièrement mises en œuvre », a-t-il déclaré.

Leveilinfo.net

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY