Siby : la grande rencontre des Camara aura tenu toutes ses promesses

Siby : la grande rencontre des Camara aura tenu toutes ses promesses

206
0
SHARE
Une vue de la grande rencontre des Camara tenue à Siby le dimanche, 11 juillet 2021

Siby : la grande rencontre des Camara aura tenu toutes ses promesses

La grande rencontre des Camara qui s’est tenue à Siby dans la cour de l’école fondamentale a tenu toute ses promesses. Elle visait essentiellement à faire des sacrifices pour la protection et la prospérité des Camara partout où ils se trouvent, mais aussi,  à faire des prières et bénédictions pour la paix au Mali,  en Guinée et partout ailleurs en Afrique.

Cette rencontre  a eu lieu le dimanche,  11 juillet 2021, en présence des délégations venues de tous les villages et de toutes les villes où résident les Camara. Ces Camara qui sont dans 09 pays de l’Afrique de l’Ouest notamment,  le Mali,  le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, la Sierra Léone, le Libéria et la Gambie, ont tous envoyé des représentants pour célébrer leur patronyme.

Tôt le matin,  à 06 heures,  les Camara ont immolé des taureaux au domicile du chef de village de Siby,  Sina Camara, domicilié au quartier de Kiécouna, avant de se diriger vers la cour de l’école fondamentale de Siby pour la poursuite des activités. Ceux d’entre eux qui avaient la curiosité de l’arche  de Kamadjan Camara, ont mis à profit cette rencontre pour visiter ce lieu touristique qui symbolise la bravoure, la ténacité,  la sagacité et la témérité des Camara. Au même moment dans la cour de l’école,  les maîtres de la parole se relayant au pupitre,  racontaient avec solennité l’histoire de ce patronyme, propriétaire des terres et qui a joué un rôle déterminant dans la stabilité du mandé.

L’arche  de Kamadjan CamaraL’évènement était aussi consacré à des messages de sensibilisation et d’éducation pour le renforcement de la paix et le développement de nos localités. C’est pourquoi,  les patriarches ne sont pas passés par mille chemins pour véhiculer leurs messages à l’endroit de leur progéniture. Le travail,  l’éducation, l’instruction,  la culture et la préservation des valeurs séculaires qui ont caractérisé nos sociétés traditionnelles, voilà en substance ce qu’ils demandent à la jeune génération. Les patriarches reconnaissent cependant que toute société est évolutive,  mais dans cette évolution,  qu’on  n’oublie pas d’emporter avec nous les valeurs fondamentales que les ancêtres ont léguées à la postérité.

Les femmes Camara étaient aussi de la fête,  elles ont formulé des vœux pour la prospérité de leurs frères et de toutes les localités des territoires mandingues.

Cette grande rencontre fut à tout point de vue de mémorables moments de convivialité, de fraternité, de fusion et d’osmose entre toutes celles et tous ceux qui portent ce patronyme.

Ce qui a surtout plu aux participants,  c’est qu’ils ont mis à profit cette occasion  pour faire un détour sur le site de l’Arche de Kamadjan, du nom de l’ancêtre des CAMARA, un brave et intrépide guerrier du mandé. Nous sommes Camara,  nous sommes fiers de l’être, voilà ce qu’ont dit les participants autour de l’arche de Kamadjan Camara à Siby.

Noumballa Camara Amap San, en déplacement à Siby

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY