AEEM, Siriman Seydou Niaré en exclusivité : « Ce mandat est placé sous...

AEEM, Siriman Seydou Niaré en exclusivité : « Ce mandat est placé sous le signe de la non violence »

403
0
SHARE

AEEM, Siriman Seydou Niaré en exclusivité : « Ce mandat est placé sous le signe de la non violence »

Siriman Seydou Niaré est un étudiant en troisième année à l’Institut National de Formation des Travailleurs Sociaux (INFTS), option Sécurité Sociale. Il a été élu secrétaire général du bureau de la coordination de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM) à l’issue du 29è congrès national ladite association tenu les samedi 13 et dimanche 14 mars 2021 dans l’amphithéâtre 1 de la FST. Pour connaitre les plans d’actions du nouveau bureau, le tout nouveau Secrétaire général a bien voulu accorder un entretien à notre équipe de reportage. Suivez !

Leveilinfo.net : Parlez nous de la composition du nouveau bureau de coordination.

Siriman Seydou Niaré : Le bureau compte quarante huit (48) membres. On a des secrétaires généraux qui viennent des facultés, des grandes écoles et des instituts qui sont membres. Chaque secrétaire général emmène deux personnes de son établissement.

Leveilinfo.net : Qui parle de mandat, parle de plans d’actions. L’AEEM est synonyme de violence pour beaucoup. Alors comptez-vous renverser la tendance et apporter des projets pour l’éducation malienne ?

Siriman Seydou Niaré : Oui ! Et pour ce faire nous avons beaucoup de projets. D’abord, je tiens à signaler que nous avons placé notre mandat sous le signe de la non violence. Nous sommes tous conscients de ce qui s’est passé sur la colline. J’aimerais d’abord changer cette image de violence parce que dès qu’on évoque le nom de l’AEEM, les gens pensent automatiquement à la violence. Mais, il faut reconnaître que cela est dû à nos propres comportements caractérisés par des violences qui se passaient entre nous même membres de l’AEEM.
Pour ma part, avec mon équipe, nous mettront tout en œuvre pour mettre fin aux violences sous toutes ses formes pour permettre aux élèves et étudiants de travailler dans la quiétude et la stabilité.
Tout cela en vue de faire la promotion de l’excellence pour une école apaisée.

Leveilinfo.net : Quelle sera la particularité de votre mandat par rapport aux autres mandats précédents ?

Siriman Seydou Niaré : On espère bien avoir un changement particulier, un changement positif au vu et au su de tout le monde. Et nous sommes engagés à travailler, et s’il plaît à Dieu, à aller vers ce sens avant la fin du mandat.

Leveilinfo.net : Pour atteindre vos objectifs, vous avez forcement des strategies. Quels sont les moyens que vous avez mis en avant vous pour atteindre vos objectifs ?

Siriman Seydou Niaré : Tout d’abord pour mettre fin aux problèmes, il faut passer par des sensibilisations. Il faut conscientiser les jeunes précisément ceux de l’AEEM en les montrant que les violences ne servent à rien.
Tout ce que nous allons entreprendre, se passera par le dialogue d’abord entre nous même, puis avec nos partenaires pour pouvoir atteindre nos objectifs.

Leveilinfo.net : Le CENOU mène des activités tel que le banking au profit des étudiants. Pensez-vous que ces actions vont améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants ?

Siriman Seydou Niaré : L’AEEM a pour but de revendiquer les intérêts matériels et moraux de l’ensemble des élèves et étudiants du Mali. Nous, nous sommes pour toutes les actions qui visent à améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants du Mali et pas seulement les actions du CENOU. En réalité, il y a beaucoup de problèmes auxquels les étudiants sont confrontés par rapport à Sama money.
Je pouvais penser que c’était le début quand ils ont commencé, mais jusqu’à présent, pas mal d’étudiants de la deuxième année qui on eu leur baccalauréat en 2019 n’ont reçu ni leurs trousseaux ni leurs bourses jusqu’a preuve de contraire. Je sais que le début de toute chose est difficile mais, il est temps de voir si toutefois on peut chercher une solution pour que les étudiantes et les étudiants puissent avoir leurs trousseaux et bourses à temps. Cela fait partie de nos objectifs et ça va venir.

Leveilinfo.net : Un dernier mot à l’endroit des autorités et aux populations du Mali ?

Siriman Seydou Niaré : Je demande aux autorités, à la population, aux parents d’élèves et étudiants du Mali de comprendre que nous sommes un nouveau bureau. Et en tant que secrétaire général, j’ai besoin de l’accompagnement de tout un chacun. Nous avons besoin de l’aide de tout le monde pour changer l’image de l’association et l’image de l’école malienne.

Kader Diarra

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY