Journée de Concertations Nationales : pour un Mali nouveau

Journée de Concertations Nationales : pour un Mali nouveau

185
0
SHARE
Une vue du présidium

Journée de Concertations Nationales : pour un Mali nouveau

Le Centre International de Conférences de Bamako a servi de cadre à la tenue d’une journée de concertation sur les termes de référence des concertations Nationales sur la transition au Mali. La rencontre tenue le samedi 5 septembre 2020 était placée sous la haute présidence du premier vice-président du CNSP, le Colonel Malick Diaw, en présence de Mme Djire Mariam Diallo, le maire de la commune III, et de nombreux maliens de tous bords qui ont effectué le déplacement.

Depuis plusieurs années, le Mali traverse une crise multidimensionnelle, notamment sur le plan sécuritaire, social, économique, institutionnel et politique. L’accentuation de cette crise, au cours de l’année 2020, qui menaçait les fondements du Mali en tant que Nation, démocratie et République laïque, a engendré de nombreuses manifestations organisées par des acteurs politiques et sociaux suite à d’énormes problèmes : la  mauvaise gouvernance, la corruption généralisée et l’impunité, la détérioration de la situation sécuritaire sur la quasi-totalité du territoire national et la multiplication des conflits communautaires entraînant l’effritement de la cohésion sociale, la démotivation des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) suite à la mauvaise gestion et au détournement des fonds alloués, etc.

Ces différentes manifestations de contestation ont abouti au renversement du régime de l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéita.

C’est dans ce cadre que le Comité pour le salut du peuple (CNSP, comité militaire ayant renversé IBK) a organisé une journée de concertation nationale sur différents modules qui a réuni l’ensemble des Maliens afin d’élaborer les chartes de la transition pour un Mali nouveau.

Selon le colonel Diaw, le CNSP a  assuré l’accompagnement durant les travaux de la concertation avec pour vocation de permettre une meilleure appropriation des termes de référence par les participants. Et la concertation est pour le CNSP de démontrer comment il est important d’être avec son peuple.

Au cours de cette longue journée de concertation, les participants ont échangé sur les conclusions du DNI, les crises sanitaires et économique, le déficit de communication entre le gouvernement et le peuple, l’impunité, l’exode rurale, le chômage des jeunes, la non satisfaction des revendications des partenaires sociaux, l’incivisme, le disfonctionnement du système judiciaire dans tous les domaines, la constitution, la mauvaise gestion des différentes rébellions, l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, l’inadéquation emploi-formation. L’idée de considérer le M5-RFP au même titre que le CNSP a été émise lors de la rencontre par certains participants.

Assetou Coulibaly,

Stagiaire

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY