Alpha Mahamane Cissé, à propos des Clés de la Performance : «...

Alpha Mahamane Cissé, à propos des Clés de la Performance : « La troisième édition confirme la crédibilité de notre travail »

PARTAGER
Le Directeur général de l’agence Miroir Média, Alpha Mahamane Cissé

Alpha Mahamane Cissé, à propos des Clés de la Performance : « La troisième édition confirme la crédibilité de notre travail »

Après deux éditions couronnées de succès, les préparatifs de la troisième édition des Clés de la Performance vont bon train. La cérémonie de remise des trophées de cette année aura lieu ce vendredi 20 décembre 2019 à l’Hôtel de l’Amitié, nous a confié le Directeur général de l’agence Miroir Média, monsieur Alpha Mahamane Cissé, dans un entretien à bâton rompu.

Icimali.com : Comment se prépare la troisième édition des « Clés de la Performance » ?

Alpha Mahamane Cissé : La commission d’organisation est dans les préparations depuis une année. La preuve, le travail d’identification des entreprises et les sondages auprès du grand public ont commencé depuis janvier dernier. Après neuf mois de travail de terrain, aujourd’hui l’accent est mis sur l’organisation et la cérémonie de remise de trophées. A ce niveau, on peut dire que la commission est en mesure d’organiser la cérémonie le vendredi.

Combien d’entreprises sont-elles retenues ?

Elles sont au nombre de 19, choisies dans plusieurs secteurs d’activités : certaines évoluent dans le public, d’autres dans le privé. L’indice, le management et la performance sont les trois critères fondamentaux sur lesquels l’enquête se base pour départager les entreprises.

Quelles sont les entreprises retenues cette année?

Ce sont S.A.E.R , Al Madina Voyage, Pétro BAMA l’ANPE, la BNDA, Quincaillerie 2002, la direction générale des Impôts, la Police Nationale,  ATS-Mali, COGEB, Niaré FROID,l’Hôtel de l’Amitié , EGK BTP, Assurance LAFIA, La Vieille Marmite, Société Gagny Lah et Fils, SOCARCO Mali, Mali-Folkecenter et le trophée spécial ‘‘Le Vert’’ est décerné au Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable.

Chaque édition avec ses spécificités. Qu’en est-il de celle-ci?

La spécificité est d’abord la qualité des trophées. Cette année, en raison des difficultés financières dans le pays et dans le souci d’aider les artisans locaux, nous avons choisi des trophées confectionnés par ceux-ci.

La deuxième spécificité, c’est que nous avons choisi en qualité de parrain, le président de l’Association Solidarité pour le Développement Plus (ASSO-Plus), Mamadou Nama Kéita. C’est une personnalité qui a fait ses preuves en faveur des populations. C’est à juste raison que nous l’avons sollicité pour donner un éclat à l’évènement.

La troisième spécificité est la première fois qu’un ministère figure dans le lot des récipiendaires.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontés dans l’organisation de cette édition ?

Les difficultés sont d’ordre matériel et technique. Nous avons tenté d’abord de faire les identifications à partir de l’internet. Mais le processus semble être laborieux et ne garantit pas la totale fiabilité. Nous étions obligés de nous rabattre sur la technique de bouche à oreille pour récolter les données. Ce travail exige des moyens, à ce jour, c’est grâce aux moyens dérisoires de l’agence que le travail se fait.

La dernière difficulté, c’est la communication interne au niveau de certaines entreprises. Par exemple, vous envoyé un courrier, vous n’êtes pas sûrs d’être répondus. Les relations en termes de communication dans ces entreprises sont difficiles.

Quel bilan faites-vous des deux éditions précédentes ?

Pour ce qui est de la première édition, il y a eu un engouement, à la veille de la cérémonie. Vu la parfaite organisation de la cérémonie, nombre d’entreprises ont compris la nécessité de communiqué et satisfaire la clientèle.

Quant à la deuxième édition, des entreprises lauréates de la première édition ont redoublé d’efforts dans le travail. Certaines sont même arrivées à se classer dans les trophées très prisés « Les Triangles de l’innovation ».

Ces deux éditions ont d’abord renforcé la crédibilité de l’agence, mais aussi poussé d’autres entreprises dans la compétition des trophées des « Clés de la Performance. Nous sommes ravis du fait que la troisième édition confirme la crédibilité de notre travail.

Quelles sont vos perspectives ?

Désormais, on peut considérer que les « Clés de la Performance » comptent dans le mérite et l’excellence. C’est un pari que nous nous efforçons de gagner chaque édition.

Dans les prochaines éditions, nous allons renforcer nos équipes d’enquêteurs et faire appel à des compétences techniques dans les domaines des statistiques. Cet aspect est à même de crédibiliser davantage les « Clés de la Performance ».

Entretien réalisé par CYRIL/Icimali.com

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE