PARTAGER
On reconnaît au milieu (face au microphone) la talentueuse Mamou Sidibé, une fierté du Mali

Tenue prochaine de la 3è édition du Festival international Sente à Niéna

La troisième édition du Festival international Sente 2019 se tiendra du 19 au 21 avril 2019 à Niéna. Le thème de la présente édition tourne autour du rôle de la femme dans la résolution des conflits inter-communautaires.

L’annonce a été faite vendredi par l’initiatrice de l’événement, l’artiste de renommée internationale Mamou Sidibé. C’était au cours d’une conférence de presse tenue à la maison de la presse, qui a enregistré la présence des membres du comité d’organisation.

Foires d’expositions, séances de contes, prestations d’artistes, sont entre autres activités qui seront menées au cours de cette troisième édition. La présente édition va mobiliser près de 400 festivaliers qui viendront du Mali et de l’extérieur. Les organisateurs annoncent la présence d’un artiste guinéen qui viendra avec son groupe.

Pour l’organisation de cette troisième édition, le budget est estimé à plus de 33 millions de francs CFA.

Répondant à une question relative aux difficultés, les organisateurs ont indiqué les contraintes liées au manque de partenaires, de sponsors qui ne se bousculent pas. Or, au-delà de l’aspect festif, ce festival est un véritable cadre de promotion, de développement du pays. Raison pour laquelle, les autorités du Mali, les personnes de bonne volonté, les sponsors sont sollicités pour répondre à l’appel de Mamou Sidibé, une dame très engagée pour la cause de notre pays, en apportant le maximum de soutien.

A noter que le Festival vise la valorisation des instruments du SENTE.

Selon Mamou Sidibé, le « ‘‘SENTE’’ est un rythme destiné aux guerriers. Il était généralement joué pour accompagner ou accueillir les braves combattants. Dans ce contexte, le ‘‘SENTE’’ apparaît comme un rythme mythique’’.

Avec l’évolution du temps, le « SENTE » s’est retrouvé dans les cérémonies de funérailles, mariages et baptêmes, a-t-elle ajouté avant de préciser que les instruments du SENTE sont le « Kenkenni, Kunfilafô, flé et donkanfô ».

Le festival permettra de valoriser l’animation folklorique « SENTE » et participe au développement du secteur des arts et de la culture au Mali, souligne Mamou Sidibé.

Lanfia Sinaba

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE