« Les Épines et les Roses », « Au-delà de l’apparence » : deux jeunes écrivains s’affirment

« Les Épines et les Roses », « Au-delà de l’apparence » : deux jeunes écrivains s’affirment

PARTAGER
une vue du présidium

« Les Épines et les Roses », « Au-delà de l’apparence » : deux jeunes écrivains s’affirment

« Les Épines et les Roses » et « Au-delà de l’apparence » sont deux titres de deux recueils de poèmes. Le premier écrit par Amidou Yanogué et le second par Modibo Ibrahima Kanfo sont des réalisations de ces deux jeunes qui rêvaient d’écrire depuis fort longtemps.

« Un sentiment de satisfaction m’anime car je rêvais de publier un livre depuis 2013 », affirme Modibo Ibrahima Kanfo, étudiant en Master à la faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage. Mieux, son collègue Amidou Yanogué, enseignant, ajoute « c’est la réalisation d’un vœu de l’enfance ». Ainsi, ces deux jeunes écrivains s’affirment en publiant deux recueils de poèmes : « les Épines et les Roses » est l’œuvre d’Amidou Yanogué ; l’autre intitulé « Au-delà de l’apparence » est le travail de Modibo Ibrahima Kanfo.

Les Épines et les Roses est un recueil de poèmes antithétiques qui parle de la vie de tous les jours marquée de haut et de bas. Dans ce livre de 60 pages composé de 37 textes, l’auteur évoque plusieurs sujets dont le sujet d’amour, de travail, d’hypocrisie, d’immigration, de pauvreté, de la mendicité ou de la mort. Bref, ce livre est un éveil de conscience de la jeunesse et une interpellation du politique. « Ce livre est une partie de moi-même », laisse entendre M. Yanogué

Concernant le livre intitulé Au-delà de l’apparence, celui-ci est également un recueil de poèmes de 50 pages constituées de 32 poèmes. Ce livre traite des sujets en rapport avec la vie de l’auteur, la société malienne et africaine. Il parle aussi des sujets universels comme l’écoute, des sujets événementiels et d’actualité. Au-delà de ce livre, l’auteur envisage d’écrire des romans, des nouvelles. « Si la maison d’édition n’est pas fatiguée de publier nos écrits, nous ne serons pas fatigués de lui apporter des manuscrits », affirme M. Kanfo.

Par ailleurs, ces deux livres ont tous été édités par la Maison d’Edition Innove. Ils sont tous vendus à 3.000 FCFA l’unité.

Y.TRAORE  

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE