Nuit de la jeunesse malienne : Le franc succès de la 2è...

Nuit de la jeunesse malienne : Le franc succès de la 2è édition

240
0
SHARE

Nuit de la jeunesse malienne : Le franc succès de la 2è édition

L’Association panafricaine pour la restauration de la culture africaine (Apreca) présidée par Madani Diabaté a organisé la 2è édition de la nuit de la jeunesse malienne le vendredi 20 mai au CICB. Comparativement à la première édition, cette édition a été un franc succès.

Il est 22 heures moins le quart ce vendredi 20 mai au Centre international des conférences de Bamako. La salle de presse qui abrite la 2è édition de la nuit de la jeunesse malienne est pleine à craquer. L’atmosphère est ambiante. Les jeux de lumières ajoutées à l’éclairage de la salle donnent à celle-ci une couleur particulière. C’est la crème de la jeunesse malienne qui est présente. Des responsables du Conseil national de la jeunesse, de la jeune chambre internationale (JCI), du Parlement des enfants, des anciens responsables de l’AEEM ont tous répondu présent à cette nuit qui leur sont dédiés. Au-delà du Mali, la jeunesse burkinabè et guinéenne sont représentées.

Mieux, la soirée est très riche en couleur. Elle est agrémentée par des prestations du mini ensemble instrumental de la Cité des enfants, d’un groupe de griots manding et d’un orchestre tamasheq. Cette belle activité est l’œuvre de l’association panafricaine pour la restauration de la culture africaine (Apreca) présidée par Madani Diabaté qui est le griot attitré de la jeunesse malienne.

« J’ai organisé cette nuit n’ont pas pour l’argent, mais pour l’unité de la jeunesse malienne, pour que la jeunesse puisse savoir qui elle est, pour que les jeunes puissent cesser de se vilipender sur les réseaux sociaux », a expliqué Madani Diabaté. De part le thème de la nuit : « qui suis-je » et la mobilisation de la jeunesse malienne, Madani aura réussi son pari.

Selon Mamadou Oumar Sidibé, parrain de l’événement, la nuit de la jeunesse initiée par l’Apreca sous le leadership de Djeli Madani Diabaté une question avec comme thème « qui suis – je ! » est véritablement d’importance capitale. Car, ajoute le parrain, il soulève une question d’identité culturelle voire nationale, sous bassement de tout développement. « Les grandes puissances comme les USA , la chine , le Japon , la Russie , l’Angleterre etc … » en sont l’exemple frappante, a-t-il martelé. Avant de souligner que se connaitre est la première pierre angulaire de la citoyenneté voir de l’identité sociale.

Pour sa part, la marraine Hareratou Harouna Cissé, a abordé dans le même sens que le parrain. Pour elle, le thème de la nuit est très interpellateur. « Chacun doit savoir qui il est, puis se demander ce qu’il fait pour le Mali. Nous devons être fiers de ce que nous sommes. Vive la jeunesse qui ne fera jamais honte au Mali », a souligné la marraine.

Par ailleurs, Madani Diabaté a cédé sa place de griot attitré du CNJ à djeli Baba Kouyaté parce que âge a dépassé celui de la jeunesse.

Yacouba Traoré

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY