San : deux enfants perdent la vie par noyade

San : deux enfants perdent la vie par noyade

107
0
SHARE

San : deux enfants perdent la vie par noyade

Deux enfants,  Ismaël Traoré et David Tessougué,  respectivement âgés de 8 et 10 ans, ont trouvé la mort par noyade dans une mare située à Lafiabougou dans la Commune Urbaine de San.

Le vendredi dernier,  aux environs de 16 heures,  trois enfants dont les deux victimes,  étaient en promenade à Lafiabougou aux abords de la mare en question. Le nommé Ismaël Traoré y serait descendu le premier. Totalement submergé,  le petit garçon a perdu tout contrôle et n’a pas pu se défaire de la vague d’eau. C’est ainsi que David Tessougué,  se serait mis en danger quand il s’est plongé dans l’eau pour sauver son camarade. Pendant ce temps,  le troisième garçon aurait détalé. Informés,  les éléments de la protection civile se sont immédiatement rendus sur les lieux pour le repêchage des victimes. N’ayant pas exactement connaissance du nombre d’enfants noyés,  ceux-ci sont néanmoins parvenus à repêcher le corps du petit Ismaël le même jour. Le lendemain,  c’est à dire samedi, au petit matin, les populations auraient aperçu un deuxième corps  flottant à la surface de l’eau. C’était celui de David. Les éléments de la protection civile étaient là de nouveau pour repêcher ce deuxième corps.

Évacués au centre  de santé de référence de San,  les deux corps ont été remis à leurs parents pour inhumation, après le constat du médecin légiste confirmant qu’ils sont sans vie.

Le Gouverneur de la Région de San,  le Colonel Ousmane Sangaré,  accompagné d’une délégation,  s’est rendu sur les lieux du sinistre aux fins de constatation des faits survenus. Le chef de l’exécutif régional a profité de l’occasion pour inviter les parents à surveiller les enfants,  surtout,  en cette période de crue des eaux. Il a par ailleurs instruit aux autorités municipales de prendre des dispositions pour sécuriser les mares à l’intérieur des villes. Une enquête est ouverte au Commissariat de Police de la Ville de San,  en vue d’élucider les circonstances exactes de ce drame.

Noumballa Camara Amap San 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY