Financement du Wash dans les écoles et centres de santé : La CN-CIEPA...

Financement du Wash dans les écoles et centres de santé : La CN-CIEPA propose une stratégie de plaidoyer

50
0
SHARE

Financement du Wash dans les écoles et centres de santé : La CN-CIEPA propose une stratégie de plaidoyer

La problématique du financement du Wash (eau, hygiène et assainissement) au Mali en général et dans les écoles et centres de santé en particulier est un sujet qui préoccupe les acteurs qui évoluent dans le domaine. Pour solutionner le problème, la CN-CIEPA Wash a proposé un document de stratégie de plaidoyer. Ledit document de stratégie a été validé le jeudi 29 avril lors d’un atelier organisé à cet effet.

« L’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement se présente avec acquitté dans les écoles et les centres de santé. Les écoles et les centres de santé sont sans eau. C’est pourquoi la CN-CIEPA a engagé ce processus de plaidoyer », a indiqué le président de la CN-CIEPA, Dounatié Dao. En effet, le document de stratégie de plaidoyer pour le financement du Wash dans les écoles et centres de santé qui fait l’objet de validation ce jour est une initiative de la CN-CIEPA en partenariat avec IRC, World Vision et le soutien de la Fondation Hilton. Selon Dounatié Dao, les écoles et les centres de santé ont été ciblés pour leur caractère sensible. « Les centres de santé sont des lieux de départ et les établissements scolaires sont des lieux de formation et d’éducation », a-t-il précisé.

Mahamadou Kéita de Water Aid martèle que Water Aid intervient dans le domaine du Wash depuis très longtemps. Mais, il souligne que le défi reste le financement du wash dans les écoles et les centres de santé. Alors pour lui, cette stratégie va contribuer à la mobilisation de fonds pour ce financement.

Pour sa part, le directeur national de l’hydraulique, Djoouro Bocoum, dira que le financement du Wash dans les écoles et les centres de santé révèle une extrême importance pour les plus hautes autorités de notre pays. Pour preuve, il a cité la souscription du Mali aux Objectifs du Développement Durable qui prône en son point 6 l’accès universel de tous à l’eau, l’hygiène et l’assainissement d’ici 2030, ainsi qu’à l’initiative SWA (eau et assainissement pour tous) qui engage notre pays à allouer 5% de son budget à l’eau, l’hygiène et l’assainissement. Après avoir remercié les initiateurs du projet, M. Bocoum a assuré que l’accompagnement des départements en charge du WASH ne fera pas défaut quant à l’accompagnement technique et administratif nécessaire pour la prise en compte de ce document en tant qu’outil de promotion et de mobilisation des fonds en faveur du WASH dans les écoles et centres de santé au Mali.

Leveilinfo.net

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY