Promotion de la démocratie culturelle : l’AJRCM présente les acquis du projet...

Promotion de la démocratie culturelle : l’AJRCM présente les acquis du projet à Dioïla

PARTAGER

Promotion de la démocratie culturelle : l’AJRCM présente les acquis du projet à Dioïla

L’Association des Jeunes pour la Renaissance de la Culture Malienne (AJRCM) a animé une conférence de presse le vendredi 10 janvier au mémorial Modibo Kéita. Pour présenter les acquis du projet de promotion de la démocratie culturelle dans le cercle Dioïla. Ladite conférence était animée par le président de l’association M. Ousmane Kodio. Elle a enregistré la présence de la secrétaire permanente de la lutte contre la prolifération des armes légères et les petits calibres, colonel major Nèma Sangara et le représentant de L’UNESCO, M. Aliou Dao.

Le projet de promotion de la démocratie culturelle est financé par le Royaume de Danemark à travers le Fonds d’Appui aux Moteurs de Changement (FAMOC) à hauteur de 13 millions de FCFA environ. Ce projet a formé 34 jeunes artistes en herbes dans le cercle de Dioïla. L’esprit du projet est de faire la démocratie culturelle un moyen d’expression et d’apaisement du climat social à travers la jeunesse.

Car selon M. Kodio, il ne suffit plus de prendre quelques mesures individuelles qui favoriseraient des échanges entre les élites, ni d’apprécier mutuellement, entre spécialistes, les richesses et les mérites des civilisations voisines. Mais, ajoute-t-il, c’est l’ensemble de la population qui doit accéder aux pratiques séculaires de nos ancêtres afin d’adopter notre contexte actuelle de vie.

Dans le cadre de ce projet, le président de l’AJRCM, Ousmane Kodio, rapporte que son association a mené plusieurs activités dont entre autres la rencontre d’information des autorités administratives et politiques du cercle de Dioïla, l’information des jeunes et l’identification des artistes en herbe, formation des jeunes artistes en herbe (filles et garçons) sur le concept de démocratie culturelle de la citoyenneté active, rencontre intergénérationnelle et de partage d’expérience des acteurs culturelles et la jeunesse sur la démocratisation de la culture, la compétition artistique entre les artistes en herbe sur les thématiques de valorisation culturelle.

Assetou Coulibaly

Stagiaire

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE