Lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre au...

Lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre au Mali : le secrétariat permanent lance ses activités de sensibilisation

PARTAGER
Le secrétaire permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre, le colonel-major, Néma Sagara

Lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre au Mali : le secrétariat permanent lance ses activités de sensibilisation

Au Mali, 346 artisans fabricants des armes ont été recensés, plus de 1000 armes sont utilisées par les mafieux dans notre pays et 500 000 morts sont enregistrés par an dans le monde. L’ensemble de ces informations ont été données par le secrétaire permanent  de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre, le colonel-major, Néma Sagara.

C’était lors de la journée officielle de lancement des activités de sensibilisation sur les dangers liés à la prolifération des armes légères et de petit calibre, tenue le mardi le 18 juin 2019 au centre international de conférence de Bamako.

«Ensemble engageons-nous contre la détention illégale et le commerce illicite des armes », tel est le thème de cette journée.

La rencontre a été présidée par le ministre de la  sécurité et de la protection civile, le général de division Salif Traoré, qui avait à ses côtés son collègue, ministre de la défense et des anciens combattants, le général de division Dahirou  Dembélé.

Elle a également enregistré la présence du directeur général de la police, madame le maire de la commune III, Djiré Mariam Diallo, et beaucoup d’autres invités qui étaient présents.

Après les mots de bienvenue de madame le maire de la commune III, le secrétaire permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre, le colonel-major Néma Sagara  a pris la parole.

Le secrétariat permanent est une nouvelle structure qui est créée suivant l’ordonnance n° 2017-021/P-RM du 30 mars 2017, sa mission consiste essentiellement en la conception et la mise en œuvre des orientations et stratégie de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre, a dit le colonel-major Néma Sagara.

Dans son intervention, elle a évoqué le traité sur le commerce des armes (TCA), avant de donner des détails sur sa structure. Selon les explications du colonel-major Néma Sagara, le secrétariat permanent est, en quelque sorte, l’organe exécutif de la commission Nationale. A ce titre, il définit et met en œuvre le plan d’action National, conformément aux orientations  de la commission.

« Nous entretenons un partenariat fécond avec les partenaires nationaux et internationaux, pour ce qui concerne les nationaux, je veux  citer principalement, le commissariat à la réforme du secteur de sécurité, en l’occurrence les unités de contact avec les populations comme les commissariats de police et les brigades de gendarmerie », a également expliqué le colonel-major Néma Sagara.

D’après le colonel-major Néma Sagara, les armes circulent illicitement et illégalement dans toutes les régions du Mali, plus de 143 000 armes appartenaient aux particuliers illégalement.

Drissa Adama Konaté

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE