11è édition de la Rentrée littéraire du Mali, au bonheur des amoureux...

11è édition de la Rentrée littéraire du Mali, au bonheur des amoureux de la lecture

PARTAGER

11è édition de la Rentrée littéraire du Mali, au bonheur des amoureux de la lecture

Bamako abritera du 19 au 23 février prochain la 11ème édition de la rentrée littéraire sous le thème  »Un monde de la rencontre ». En prélude à l’événement, les organisateurs ont animé vendredi à la maison de la presse une conférence de presse pour expliquer aux hommes de média le contenu du programme et les innovations de la présente édition.

Véritable rencontre entre amoureux de la lecture et des personnes du secteur, cette 11è édition sera rythmée par des cafés littéraires, des lectures, des dédicaces, des tables rondes, des débats, des ateliers, des hommages, mais aussi des  spectacles et la cérémonie de remise des prix littéraires.

De nombreux écrivains maliens et étrangers sont invités à cette 11è édition, a dit Ibrahima Aya, directeur de la rentrée littéraire du Mali. L’implication des autres localités vise à couvrir l’ensemble des territoires du Mali, a dit M. Aya. Pour ce faire, explique-t-il, des dispositions sont prises de commun accord avec les conseils régionaux.

« Cette édition se déroulera en même temps à Bamako, Sikasso, Djenné, Tombouctou. Le Mali est grand et on veut faire profiter tout le monde », explique le coordinateur Sekou Fofana, avant d’ajouter que dans les années à venir ils comptent étendre la rentrée littéraire à d’autres régions.

La rentrée littéraire du Mali suscite de plus en plus d’engouement comme en témoignent de nouvelles publications chaque année, a dit en substance Ibrahima Aya qui n’a pas manqué de saluer les partenaires de la Rentrée littéraires dont certains étaient présents à la conférence de presse. Il s’agit notamment du ministère de la culture, la coopération française, l’Union européenne, Malitel, l’Association des éditeurs de livre du Mali, l’Union des écrivains du Mali.

A noter que lors de la cérémonie de remise des prix de la Rentrée littéraire, le 23 février 2019 au Grand Hôtel de Bamako, on procédera à la proclamation des résultats d’un concours de récit à l’intention de jeunes écrivains organisé par l’union des écrivains du Mali.

L’occasion était idoine pour les conférenciers de souligner des points auxquels fait face le secteur du livre au Mali. Sur ce point, le président de l’Association des éditeurs de livre du Mali, Hamidou Konaté, déplore le fait que les Maliens ne lisent pas beaucoup. Il a rappelé l’importance de la lecture dès le jeune âge. « Si dès le bas âge, on n’inculque pas la culture de la lecture chez l’enfant ce n’est pas quand il sera grand qu’on peut le lui inculquer. Ça commence dès le berceau », a dit M. Konaté qui était visiblement agacé de la situation de l’édition, du livre et de la lecture d’une manière générale au Mali.

Leveilinfo.net

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE